40e Anniversaire de la Charte - Ambassadeur details
Les 40 lauréats
Pierre
Blain
Louise
Brissette

Haroun Bouazzi

À la défense des droits et libertés de la personne

Installé au Québec depuis 2000, Haroun Bouazzi est cofondateur et coprésident de l'Association des Musulmans et des Arabes pour la Laïcité au Québec (AMAL-Québec). Puisant son énergie dans l'action contre tout type d'injustice, il s'est particulièrement engagé dans la lutte contre le racisme, l'islamophobie, l'antisémitisme, l'homophobie et le machisme. Ardent défenseur de la Charte des droits et libertés de la personne, il participe, par ses prises de position dans les rencontres publiques et les médias, et par les mémoires qu’il présente en commissions parlementaires, à sensibiliser l’opinion publique et celle des élus sur l’importance de vivre dans une société où les droits fondamentaux des citoyens sont respectés. Détenteur d’un baccalauréat en génie informatique et d’une maitrise de l’École polytechnique de Montréal, il travaille en tant qu’architecte d’affaire dans une institution financière.

Réalisations

Avec AMAL-Québec, Haroun Bouazzi essaye d’influencer les politiques publiques pour qu’elles soient respectueuses des droits de la personne et des principes démocratiques. En décembre 2013, il dépose un mémoire sur le projet de loi 60 (« Charte affirmant les valeurs de laïcité et de neutralité religieuse de l’État ainsi que d’égalité entre les femmes et les hommes et encadrant les demandes d’accommodements »). En février 2015, il défend un mémoire sur la nouvelle politique d'immigration et d'inclusion du Québec. En août 2015, il défend un mémoire concernant le projet de loi 59 (« Loi concernant la prévention et la lutte contre les discours haineux et les discours incitant à la violence »).

Il contribue aussi aux débats d’idées au Québec en organisant des conférences et des tables rondes autour de sujets aussi diversifiés que la discrimination à l’embauche, la liberté d’expression et ses limites, la lutte contre le terrorisme et pour les droits de la personne, la laïcité, la démocratie, l’égalité entre les sexes, le nationalisme et la nation.

Monsieur Bouazzi prononce plusieurs conférences par an, notamment auprès des jeunes dans les écoles, les cégeps, les universités ou les centres communautaires, où il mène une action pédagogique, transmettant les principes contenus dans la Charte des droits et libertés de la personne. Il démontre ainsi l'importance de lutter contre toutes les formes d’injustices, qu'elles soient liées à la religion, à l’orientation sexuelle, à l’origine ethnique ou à toute autre caractéristique personnelle qui constitue un motif de discrimination interdit. Il encourage aussi les jeunes à s’impliquer dans la vie citoyenne afin qu’aucun Québécois n’en soit exclu.

Depuis la fin de 2014, il est l'un des acteurs des travaux de concertation entre le gouvernement et la société civile concernant la nouvelle politique québécoise en matière de lutte contre la radicalisation menant à la violence. Par ses échanges avec les élus et les fonctionnaires, il a contribué entre autres à faire progresser une partie des projets vers la mise en place de programmes d'éducation pour promouvoir la Charte auprès des jeunes.

Lien avec la Charte

Pour Haroun Bouazzi, la Charte des droits et libertés de la personne est un pacte citoyen fondamental définissant les principes et les règles juridiques du vivre ensemble au Québec. Son action s’appuie sur la Charte, dont l’application conditionne le respect de chacun et l’action de tous afin qu’aucun ne soit exclu de sa propre société.

Voeu

« Je souhaite que les jeunes Québécoises et Québécois soient fiers de leur Charte. Qu’ils respectent et protègent ce joyau que les plus anciens leur ont légué il y a 40 ans. »

Partagez

« Les peuples sont capables du meilleur comme du pire et la Charte des droits et libertés de la personne assure qu’au Québec on soit plus capables du meilleur que du pire… »
La vidéo qui suit n'est pas accessible avec un lecteur d'écran.La vidéo qui suit n'est pas accessible avec un lecteur d'écran. Cette vidéo présente une extrait d'entrevue avec Haroun Bouazzi, lauréat du prix Hommage 40 ans de la Charte. L'hyperlien vous mène vers un site externe qui pourrait présenter des obstacles à l'accessibilité.

Cette vidéo vous présente ….Cet hyperlien vous mène vers un site externe qui pourrait présenter des obstacles à l'accessibilité..

1 / 1

La Charte des droits et libertés de la personne du Québec est une loi « fondamentale » et les autres lois doivent la respecter

La Charte ne protège que les personnes qui résident au Québec

Seuls les ministères et les organismes publics doivent respecter la Charte

Les libertés de conscience, de religion, d’opinion, d’expression, de réunion pacifique et d’association ne sont pas protégées en vertu de la Charte

Se faire représenter par un avocat devant un tribunal est un privilège, pas un droit reconnu par la Charte

Une organisation n’est pas obligée d’offrir un service, un emploi ou l’accès à un commerce à une personne handicapée lorsqu’elle se déplace en fauteuil roulant

L’orientation sexuelle est un motif de discrimination qui a été ajouté à la Charte en 1995

Lors d’une entrevue d’embauche, un employeur a le droit de demander au candidat ou à la candidate sa religion ou son pays d’origine, par exemple pour mettre la personne à l’aise

Une personne âgée qui est exploitée par un proche dispose d’une protection particulière en vertu de la Charte

Saviez-vous que la Charte a 40 ans cette année ?

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse veut rendre hommage à 40 personnes qui défendent ou font la promotion des droits au Québec.

bonne réponse

mauvaise réponse