40e Anniversaire de la Charte - Ambassadeur details
Les 40 lauréats
Menka
Nagrani
Michèle
Rivet

Robert Pilon

À la défense des droits de la communauté LGBT

Favoriser une meilleure connaissance des réalités homosexuelles et bisexuelles et promouvoir l'intégration des gais, lesbiennes et bisexuels dans la société est le combat de Robert Pilon. Professionnel de la communication, il se joint au GRIS-Montréal en 1999 afin de devenir intervenant pour démystifier l'homosexualité et la bisexualité en milieu scolaire. Élu président de l'organisme en 2003, il le demeurera durant neuf années au cours desquelles il contribuera, tant par ses interventions publiques que par la mise en place de campagnes de sensibilisation, à contrer l'homophobie et la discrimination associée à l'orientation sexuelle et à l'expression du genre. Pour son dévouement, son leadership et son engagement auprès des jeunes ainsi que pour son importante contribution à la communauté LGBT, il a reçu la médaille de l'Assemblée nationale (2008) ainsi que le prix Coup de cœur du public du Gala Arc-en-Ciel (2009) et le Grand Prix du Conseil québécois LGBT (2014).

Réalisations

Robert Pilon œuvre sans relâche à l'acceptation et à l'inclusion des personnes LGBT en favorisant le dialogue pour changer les perceptions, déconstruire les préjugés et transformer les mentalités. Il s'y consacre auprès des jeunes, mais aussi auprès du grand public.

Au cours des 16 dernières années, Robert Pilon a coanimé environ 130 interventions avec le GRIS-Montréal dans de nombreux établissements scolaires, du primaire jusqu’au niveau universitaire. Ce sont donc plus de 3 300 jeunes francophones et anglophones qui ont tiré bénéfice de ces rencontres, des jeunes pour qui il a été un modèle positif d'homme gai. Il poursuit un travail pour construire un milieu scolaire inclusif et ouvert à la différence, un milieu dans lequel il fait bon vivre et apprendre, quelle que soit son orientation sexuelle.

Afin de sensibiliser un public plus large, monsieur Pilon a également mis sur pied une campagne de publicité intitulée Nos enfants ne seront pas homophobes pour laquelle il a convaincu cinq personnalités artistiques de s'impliquer. En 2009-2010, il réalise la première publicité télé du GRIS avec la participation de ses porte-parole et de plusieurs bénévoles. Finalement, pour le 20e anniversaire de l'organisme, il a écrit un livre intitulé Modèles recherchés, l’homosexualité et la bisexualité racontées autrement rassemblant les témoignages de dizaines de bénévoles du GRIS. Parfois drôles, souvent touchantes, toujours captivantes, leurs histoires sont accompagnées de celles de plusieurs personnalités gaies ou lesbiennes connues du grand public et de personnalités hétérosexuelles qui ont un proche homosexuel. Outil pédagogique abondamment illustré, cet ouvrage contribue à faire reculer l'homophobie en présentant des modèles de gais, de lesbiennes et de bisexuels dont les jeunes et moins jeunes d'aujourd'hui ont encore grandement besoin. Modèles recherchés a reçu le prix de l’Initiative par excellence au Gala Arc-en-Ciel 2015 du Conseil québécois LGBT.

Au nombre des faits d'armes de monsieur Pilon en tant que président du GRIS-Montréal, il faut aussi mentionner ses actions pour inclure la bisexualité au sein de la mission de l'organisme, ainsi que sa contribution à la reconnaissance des défis rattachés au multiculturalisme dans la communauté LGBT afin de cerner les façons de mieux intervenir dans les communautés multiethniques.

 Lien avec la Charte

Si l’orientation sexuelle a été ajoutée à la liste des motifs de discrimination interdits de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec en 1977, et que les avancées légales et sociales se sont succédé depuis en faveur de la pleine égalité des personnes issues de la diversité sexuelle, l'égalité sociale est encore loin d'être atteinte. L'éducation reste la pierre angulaire de l'évolution des mentalités. Favoriser le dialogue, augmenter les connaissances, éliminer les préjugés sont autant de préalables au vivre ensemble, à l'exercice des droits et libertés fondamentaux (articles 1, 3, 4, 5) et à la lutte contre les discriminations pour l'application du droit à l'égalité (article 10).

 Vœu

« Je souhaite que les cours d’éducation sexuelle soient rétablis dans toutes les écoles primaires et secondaires du Québec, comme c’est le cas depuis peu en Ontario et depuis fort longtemps dans certains pays scandinaves, afin que les réalités des personnes LGBT y soient discutées, démystifiées et valorisées. L’éducation est la clé de l’égalité sociale à laquelle nous aspirons tous. »

 

 

Partagez

« La défense des droits commence par la communication et la connaissance de l'Autre »
La vidéo qui suit n'est pas accessible avec un lecteur d'écran.La vidéo qui suit n'est pas accessible avec un lecteur d'écran. Cette vidéo présente un extrait d'entrevue avec Robert Pilon, lauréat du prix Hommage 40 ans de la Charte. L'hyperlien vous mène vers un site externe qui pourrait présenter des obstacles à l'accessibilité.

Cette vidéo vous présente ….Cet hyperlien vous mène vers un site externe qui pourrait présenter des obstacles à l'accessibilité..

1 / 1

La Charte des droits et libertés de la personne du Québec est une loi « fondamentale » et les autres lois doivent la respecter

La Charte ne protège que les personnes qui résident au Québec

Seuls les ministères et les organismes publics doivent respecter la Charte

Les libertés de conscience, de religion, d’opinion, d’expression, de réunion pacifique et d’association ne sont pas protégées en vertu de la Charte

Se faire représenter par un avocat devant un tribunal est un privilège, pas un droit reconnu par la Charte

Une organisation n’est pas obligée d’offrir un service, un emploi ou l’accès à un commerce à une personne handicapée lorsqu’elle se déplace en fauteuil roulant

L’orientation sexuelle est un motif de discrimination qui a été ajouté à la Charte en 1995

Lors d’une entrevue d’embauche, un employeur a le droit de demander au candidat ou à la candidate sa religion ou son pays d’origine, par exemple pour mettre la personne à l’aise

Une personne âgée qui est exploitée par un proche dispose d’une protection particulière en vertu de la Charte

Saviez-vous que la Charte a 40 ans cette année ?

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse veut rendre hommage à 40 personnes qui défendent ou font la promotion des droits au Québec.

bonne réponse

mauvaise réponse