40e Anniversaire de la Charte - Ambassadeur details
Les 40 lauréats
Michelle
Dawson
Lorraine
Doucet

Michel De Césaré

À la défense des personnes ayant des limitations fonctionnelles

Dynamisme, créativité, persévérance, voilà ce qui illustre l'implication de Michel De Césaré auprès des personnes à capacités physiques restreintes. Par son engagement au sein d'organismes tels l'Étape, le Comité d'adaptation de la main-d'oeuvre (CAMO), Kéroul et la Commission canadienne des droits de la personne, il a contribué de façon exceptionnelle au bien-être et à l’avancement des droits des personnes en situation de handicap au Québec. Il travaille depuis plus de 30 ans à la Commission canadienne des droits de la personne et y occupe présentement le poste d’agent de vérification de conformité. En 1976, monsieur De Césaré a mis sur pied le centre L'Étape à Montréal, un organisme qui offre des services d'intégration et de maintien en emploi pour personnes ayant des limitations fonctionnelles. Il a aussi oeuvré à titre bénévole au sein du conseil d'administration de l'organisme Kéroul dont il fut le président pendant plusieurs années.

Réalisations

L'éducation, le respect, la persévérance, le gros bon sens, et la répétition de messages clés sont autant d'éléments qui ont caractérisés l'action de Michel De Césaré depuis plus de 40 ans et qui ont permis des avancées significatives pour les droits des femmes, des Autochtones, des minorités visibles et des personnes handicapées. Il est somme toute un modèle vivant de combativité pour le droit à l'égalité et dans la lutte contre la discrimination et le harcèlement.

En 1976-1977, Michel De Césaré a fondé le centre l'Étape à Montréal. Cet organisme communautaire offre un service d'intégration et de maintien en emploi pour personnes ayant une limitation fonctionnelle physique ou sensorielle. En tant que fondateur de cet important outil d'insertion sociale, il peut être fier du chemin parcouru par l'Étape qui encore chaque année voit plus de 200 personnes participer à ses activités d'employabilité.

Fondé en 1979, l'organisme sans but lucratif Kéroul travaille de concert avec l'industrie touristique et du transport afin de proposer une offre touristique accessible et inciter la clientèle à capacité physique restreinte à voyager. Cet organisme à la mission novatrice bien connu au Québec et par-delà les frontières est un acteur incontournable au niveau de la promotion de l'accessibilité. Interlocuteur privilégié de Tourisme Québec, Kéroul a contribué de façon significative à l'amélioration de l'offre touristique partout au Québec. Ce faisant, Kéroul facilite une plus grande intégration sociale pour l'ensemble des personnes qui vivent avec certaines limitations fonctionnelles. À titre bénévole, monsieur De Césaré a assumé la présidence de l'organisme pendant plusieurs années et il est encore aujourd'hui l'un des membres actifs de son conseil d'administration, et ce à titre de vice-président.

En 1995, lors d’une affectation à Condition féminine du Canada il a travaillé de près avec les associations de femmes du Québec.

Il faut également souligner l'implication personnelle et continue de Michel De Césaré au sein du Comité d'adaptation de la main-d'oeuvre (CAMO) pour personnes handicapées. Le CAMO est un comité provincial qui développe des stratégies et des outils pour que les personnes handicapées aient accès à l'emploi et à la formation nécessaire à leur intégration au marché du travail.

Au fil du temps, monsieur De Césaré a démontré de belles qualités de communicateur comme en font foi les nombreuses invitations qu'il reçoit pour participer à des comités, à des entrevues médiatiques ou autres. Il a notamment participé en 2012 à l'Émission « On prend toujours un train pour la vie », à Radio Canada.

Grâce à son enthousiasme à faire la promotion de l'employabilité et de l'accessibilité pour ses concitoyens et concitoyennes, monsieur De Césaré fait preuve de positivisme, de ténacité et de résilience pour convaincre divers organismes et individus à prendre action à leur tour afin d'éliminer les obstacles vers une pleine intégration sociale de tous les membres de notre société. Qui plus est, son action est souvent empreinte de créativité et d'un humour communicateur qui facilite la mise en oeuvre de solutions face aux enjeux rencontrés.

Lien avec la Charte

L'article 15 de la Charte stipule : « Nul ne peut, par discrimination, empêcher autrui d'avoir accès aux moyens de transport ou aux lieux publics, tels les établissements commerciaux, hôtels, restaurants, théâtres, cinémas, parcs, terrains de camping et de caravaning, et d'y obtenir les biens et les services qui y sont disponibles. » À cet égard, l'implication communautaire et bénévole de Michel De Césaré a contribué et contribue toujours au mieux-être des personnes vivant avec certaines limitations fonctionnelles.

 

Partagez

« L’équité à l’emploi et l’égalité des chances pour tous c’est l’affaire de tout le monde »
La vidéo qui suit n'est pas accessible avec un lecteur d'écran.La vidéo qui suit n'est pas accessible avec un lecteur d'écran. Cette vidéo présente un extrait d'entrevue avec Michel De Césaré, lauréat du prix Hommage 40 ans de la Charte. L'hyperlien vous mène vers un site externe qui pourrait présenter des obstacles à l'accessibilité.

Cette vidéo vous présente ….Cet hyperlien vous mène vers un site externe qui pourrait présenter des obstacles à l'accessibilité..

1 / 1

La Charte des droits et libertés de la personne du Québec est une loi « fondamentale » et les autres lois doivent la respecter

La Charte ne protège que les personnes qui résident au Québec

Seuls les ministères et les organismes publics doivent respecter la Charte

Les libertés de conscience, de religion, d’opinion, d’expression, de réunion pacifique et d’association ne sont pas protégées en vertu de la Charte

Se faire représenter par un avocat devant un tribunal est un privilège, pas un droit reconnu par la Charte

Une organisation n’est pas obligée d’offrir un service, un emploi ou l’accès à un commerce à une personne handicapée lorsqu’elle se déplace en fauteuil roulant

L’orientation sexuelle est un motif de discrimination qui a été ajouté à la Charte en 1995

Lors d’une entrevue d’embauche, un employeur a le droit de demander au candidat ou à la candidate sa religion ou son pays d’origine, par exemple pour mettre la personne à l’aise

Une personne âgée qui est exploitée par un proche dispose d’une protection particulière en vertu de la Charte

Saviez-vous que la Charte a 40 ans cette année ?

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse veut rendre hommage à 40 personnes qui défendent ou font la promotion des droits au Québec.

bonne réponse

mauvaise réponse