40e Anniversaire de la Charte - Ambassadeur details
Les 40 lauréats
Tamara
Thermitus
Béatrice
Vaugrante

Marie-Thérèse Toutant

À la défense des droits des plus vulnérables de la société

Battante, militante, résiliente, dynamique sont des mots qui décrivent bien Marie-Thérèse Toutant de Sainte-Julie en Montérégie. Elle a fait de sa vie un combat pour la défense des droits des plus vulnérables, soit les personnes aux prises avec des troubles de santé mentale, des proches aidants et des personnes itinérantes. Engagée dans le milieu de l’itinérance, elle réalise des entrevues avec des personnes vivant l’exclusion sociale afin qu’elles s’approprient leur citoyenneté par le partage de leurs connaissances et leur vision des choses. Elle a également beaucoup œuvré dans le milieu communautaire au cours des 18 dernières années, notamment en tant que présidente du Regroupement des aidantes et aidants naturels de Montréal et du Réseau d'habitation Chez soi, un organisme de la Rive-Sud de Montréal. Mère de quatre enfants, elle a aussi été proche aidante pour son conjoint souffrant de schizophrénie au cours des 30 dernières années.

Réalisations

Responsable de sa famille et prestataire de l’aide sociale, elle s’est débrouillée pendant plusieurs années sans le soutien du système de santé ou des services sociaux. Malgré les épreuves de la vie, sa vision est remplie d’espoir et de reconnaissance, surtout envers les personnes vivant des difficultés. Grâce à son ouverture et sa détermination à croire au potentiel et à la dignité de chaque être humain, elle inspire les personnes marginalisées. Conférencière autodidacte, elle souhaite que ses discours et ateliers influencent ce public cible à s'engager à son tour afin de changer tranquillement leur quotidien et par extension "notre monde".

Le livre Au-delà des troubles mentaux, la vie familiale dont elle est la coauteure a su réconforter plusieurs personnes et familles touchées par la problématique de la santé mentale. Elles y trouvent des solutions, des pratiques nouvelles et une possibilité de voir l’avenir plus positivement. À cet effet, plusieurs personnes vivant avec un problème de santé mentale se sont confiées à elle lorsqu’elles se sont rendu compte qu'elles pouvaient fonder ou garder unie leur famille malgré leurs difficultés. Elles apprennent ainsi à se reconnaître en tant que citoyennes à part entière et découvrent un intérêt pour s'engager pour la transformation de leur communauté avec leurs forces et leurs connaissances.

Elle donne ses conférences tout en partageant « son savoir expérientiel » depuis maintenant 17 ans dans différents établissements, dont les universités, cégeps et dans les milieux de la santé et communautaire.

Lien avec la Charte

Pour madame Toutant, tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité comme l’énonce le préambule de la Charte des droits et libertés de la personne. La famille, noyau naturel de la société, a droit à la protection de la société et de l'État, selon l’article 45 de la Charte : « Toute personne dans le besoin a droit, pour elle et sa famille, à des mesures d’assistance financière et à des mesures sociales, prévues par la loi, susceptibles de lui assurer un niveau de vie décent. »

Vœu

« Mon vœu le plus cher consiste à ce que tout être humain, et ce, qu’importe son statut, puisse participer, avec ses forces et ses faiblesses, à l’épanouissement de sa communauté. Qu’il puisse accéder aux outils nécessaires pour l’appropriation de son pouvoir afin d’être un citoyen libre. »

 

Partagez

« Mon savoir expérientiel relié à l’exclusion citoyenne motive tout mon engagement militant. La sous-estime de soi découlant du jugement collectif et de l’impact de la pauvreté requiert une restructuration de soi qui passe par la participation citoyenne »
La vidéo qui suit n'est pas accessible avec un lecteur d'écran.La vidéo qui suit n'est pas accessible avec un lecteur d'écran. Cette vidéo vous présente un extrait d'entrevue avec Marie-Thérèse Toutant, lauréate du prix Hommage 40 ans de la Charte. L'hyperlien vous mène vers un site externe qui pourrait présenter des obstacles à l'accessibilité.

Cette vidéo vous présente ….Cet hyperlien vous mène vers un site externe qui pourrait présenter des obstacles à l'accessibilité..

1 / 1

La Charte des droits et libertés de la personne du Québec est une loi « fondamentale » et les autres lois doivent la respecter

La Charte ne protège que les personnes qui résident au Québec

Seuls les ministères et les organismes publics doivent respecter la Charte

Les libertés de conscience, de religion, d’opinion, d’expression, de réunion pacifique et d’association ne sont pas protégées en vertu de la Charte

Se faire représenter par un avocat devant un tribunal est un privilège, pas un droit reconnu par la Charte

Une organisation n’est pas obligée d’offrir un service, un emploi ou l’accès à un commerce à une personne handicapée lorsqu’elle se déplace en fauteuil roulant

L’orientation sexuelle est un motif de discrimination qui a été ajouté à la Charte en 1995

Lors d’une entrevue d’embauche, un employeur a le droit de demander au candidat ou à la candidate sa religion ou son pays d’origine, par exemple pour mettre la personne à l’aise

Une personne âgée qui est exploitée par un proche dispose d’une protection particulière en vertu de la Charte

Saviez-vous que la Charte a 40 ans cette année ?

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse veut rendre hommage à 40 personnes qui défendent ou font la promotion des droits au Québec.

bonne réponse

mauvaise réponse