40e Anniversaire de la Charte - Ambassadeur details
Les 40 lauréats
Claude
Cousineau
Michelle
Dawson

André Davignon

À la défense des droits des personnes âgées

Cardiologue en pédiatrie à la retraite, André Davignon est le directeur fondateur de l'Observatoire Vieillissement et Société (OVS), organisme à but non lucratif créé en 2003 visant à lutter contre l'âgisme et à faire la promotion du bien vieillir des aînés. À ce titre, il a élaboré une Charte des droits et libertés des personnes âgées qu’il s’est employé à diffuser dans un maximum de résidences pour personnes âgées au Québec. Auteur de plus de 200 publications scientifiques, professeur émérite à la faculté de médecine, le Dr Davignon a été médecin clinicien enseignant à l'Université de Montréal durant toute sa carrière. Il a été responsable de l'implantation de la cardiologie pédiatrique à l'hôpital Sainte-Justine et en a dirigé le service pendant plusieurs années. Il a reçu notamment le prix du Conseil des aînés (2009), la Médaille du lieutenant-gouverneur (2010) et la Médaille du jubilé de la reine Elizabeth (2012).

Réalisations

L'Observatoire Vieillissement et Société (OVS) a pour objectif principal d'aider par tous les moyens possibles au mieux-être des aînés. Son action s'exerce dans un contexte de lutte contre l'âgisme, un phénomène social pernicieux toujours présent pouvant engendrer la marginalisation, la démotivation et la perte de pouvoir chez les personnes âgées.

Grâce à la contribution de nombreux bénévoles et de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal, les résultats ont dépassé de loin les attentes des fondateurs. En quelques années, l'OVS est devenu un organisme incontournable dans le domaine. La participation de l'OVS à de nombreux congrès au Canada et à l’étranger, a fait connaître son œuvre et il est maintenant considéré comme une fenêtre ouverte sur la communauté des gens âgés tant au point de vue national qu'international.

La Charte des droits et libertés des personnes âgées est une initiative qui vise à ce que les propriétaires s'engagent à respecter les droits et libertés des aînés et que les résidents les fassent valoir. Les résidents âgés se sentent en sécurité dans un milieu qui prône le respect des droits et libertés. La diffusion de cette Charte permet également d'informer une population possiblement vulnérable, en raison des conséquences naturelles du vieillissement, de leurs droits et libertés.

Lien avec la Charte

Le travail du Dr Davignon incarne l’esprit de la Charte des droits et libertés de la personne qui énonce à l’article 1 que « Tout être humain a droit à la vie, ainsi qu’à la sûreté, à l’intégrité et à la liberté de sa personne », ainsi que l’article 4 qui garantit que « Toute personne a droit à la sauvegarde de sa dignité, de son honneur et de sa réputation. »

Vœu

« Je souhaite que les aînés prennent enfin la place qu’ils méritent dans la société ! »

 

Partagez

« Je me bats contre le rejet des personnes âgées dans la société afin qu’ils puissent y poursuivre leur contribution »
La vidéo qui suit n'est pas accessible avec un lecteur d'écran.La vidéo qui suit n'est pas accessible avec un lecteur d'écran. Cette vidéo présente un extrait d'entrevue avec André Davignon, lauréat du prix Hommage 40 ans de la Charte. L'hyperlien vous mène vers un site externe qui pourrait présenter des obstacles à l'accessibilité.

Cette vidéo vous présente ….Cet hyperlien vous mène vers un site externe qui pourrait présenter des obstacles à l'accessibilité..

1 / 1

La Charte des droits et libertés de la personne du Québec est une loi « fondamentale » et les autres lois doivent la respecter

La Charte ne protège que les personnes qui résident au Québec

Seuls les ministères et les organismes publics doivent respecter la Charte

Les libertés de conscience, de religion, d’opinion, d’expression, de réunion pacifique et d’association ne sont pas protégées en vertu de la Charte

Se faire représenter par un avocat devant un tribunal est un privilège, pas un droit reconnu par la Charte

Une organisation n’est pas obligée d’offrir un service, un emploi ou l’accès à un commerce à une personne handicapée lorsqu’elle se déplace en fauteuil roulant

L’orientation sexuelle est un motif de discrimination qui a été ajouté à la Charte en 1995

Lors d’une entrevue d’embauche, un employeur a le droit de demander au candidat ou à la candidate sa religion ou son pays d’origine, par exemple pour mettre la personne à l’aise

Une personne âgée qui est exploitée par un proche dispose d’une protection particulière en vertu de la Charte

Saviez-vous que la Charte a 40 ans cette année ?

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse veut rendre hommage à 40 personnes qui défendent ou font la promotion des droits au Québec.

bonne réponse

mauvaise réponse